Le portrait du mois- Ounaïda Hamada

 

Pour le N°8 de Waraka, nous présentons la chargée de mission– Bonne Gouvernance de Ndzuwani- Gold, Ounaïda Hamada Combo.

 

Cursus scolaire et universitaire

OUNAIDA Hamada Combo est née le 29 décembre 1988 à Mohéli. En 1994, elle part pour Mayotte dans le village de Bandraboua où elle commence son études primaire jusqu’en 1998. Elle regagne sa terre natale Mohéli et reprit ses études au Collège Islamique de Fomboni. Elle effectua ses études secondaires à l’Ecole Privé d’Amitié et de Coopération (EPAC) où elle obtint son bac A1 en 2007.
Durant la même année, elle part suivre ses études en droit public à l’Université du Sahel à Dakar au Sénégal où elle sort en 2013 diplômée d’un Master 2 en Administration Publique.

Du monde associatif aux stages professionnels

Avant la fin de ses études, elle a poursuivi un stage en 2010 à la Direction Générale de Enseignement Supérieur du Sénégal qui lui a permis de participer à l’orientation des bacheliers de l’année 2010/2011, et  d’intégrer les différentes universités du pays. Souhaitant acquérir une connaissance élargie de la décentralisation, elle effectua un stage à la Direction de Coopération Décentralisée sur le programme d’Appui aux Réseaux Territoriaux et Thématiques pour une Gouvernance Locale de Développement au Sénégal (ART GOLD Sénégal) qui avait comme objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations par le renforcement des capacités, la planification locale participative et la mise en œuvre de projets novateurs de développement local en appui au processus de décentralisation du Sénégal dans deux régions pilotes à savoir Louga et Ziguinchor.
Durant ses études, elle intègre les activités associatives de 2008 à 2010 comme Secrétaire Général puis président du Collectif des Etudiants Comoriens à Université du Sahel (CECOM-UNIS). Elle a été aussi Secrétaire Général Adjointe de l’Association des Elèves, Etudiants et Stagiaires Comoriens au Sénégal (AEESCOS). Durant la même période elle s’inscrivit en tant que comédienne dans la troupe de théâtre des comoriens du Sénégal nommé Mbayé Trambwé durant 3 années successives.

Entrée au monde professionnel

De retour aux Comores, elle fait un stage de 6 mois à la Direction Nationale de la Décentralisation au Ministère de l’Intérieur pour la rédaction de son mémoire intitulé « Processus de décentralisation aux Comores » de 2011 à 2012. Elle poursuivit, en 2013 – 2014, avec un stage à la Direction Régionale de la Fonction Publique de Mohéli en tant que conseillère juridiquen, pour une durée de 6 mois pour l’intégration des contractuels dans le système de la fonction publique. Après un court passage à la Direction Régionale de la Ma-Mwé Mohéli, elle postule à l’appel à candidature de Ndzuwani-Gold où elle est recrutée depuis août 2014 comme « chargée de mission – Bonne Gouvernance ».
A Ndzuwani-Gold, elle a développé des compétences variées comme spécialiste en renforcement des capacités des administrations locales et en coopération décentralisée. Elle maîtrise actuellement les réformes du secteur public axées sur la bonne gouvernance.