Le portrait du mois- Helmi YOUSSOUFA OUMARA

 

Pour le N°9 de Waraka, nous présentons le chargé de mission-Développement Territorial

 

Cursus scolaire et universitaire

Helmi YOUSSOUFA OUMARA vient de la ville de Ntsoudjini située dans l’ile de Grande Comore (NGAZIDJA). Il est né en 1987 à Moroni où il a débuté ses études à l’école primaire. Après avoir été au collège dans sa ville d’origine, il a étudié au Lycée Said Mohamed Cheikh et obtenu son baccalauréat (série C) en 2005.

Il poursuit ses études à Antananarivo, durant 5 ans, au sein du Centre de formation universitaire et Professionnel pour les acteurs de développement local IMD-DL, créé par l’ONG malgache FFF Malagasy Mahomby, partenaire de CIEDEL France et de PROFADEL. Suite à une étude de mémoire basée sur « La méthodologie d’action des projets de développement dans le secteur primaire », Il obtient son diplôme de MASTER 2 en Ingénierie et Management des actions de développement local. Parallèlement à ce cursus universitaire, Helmi participe à d’autres formations axées sur d’autres thématiques dont la méthodologie MARP, REFLECT, et la formation des formateurs d’adultes organisé par l’AMEA Madagascar et DVV International.

Ce parcours universitaire a été enrichi par des stages de formation réalisés aux Comores au Fonds d’Appui pour le Développement Communautaire (FADC) en 2007, et au Programme National de Développement Humain Durable (PNDHD) en 2011.

De la formation à la profession

En 2011, Helmi YOUSSOUFA OUMARA intègre l’association malgache SAHAFA (Association pour la réalisation des actions de développement) en tant que membre actif et agent de coordination et de reporting des activités de l’association. Durant cette même année, il est engagé en tant que consultant/accompagnateur par le Fond de Développement Local (FDL), un programme du Ministère de la décentralisation malgache appuyé financièrement par l’Union  Européenne, pour la relance de la fiscalité locale et le renforcement des capacités des élus en bonne gouvernance, au profit des communes de la région Haute Matsiatra (Madagascar).

De retour aux Comores en 2013, il renforce ses capacités dans le domaine de la décentralisation en réalisant un stage professionnel au sein de la Direction nationale de la décentralisation et en participant à la formation des formateurs en gestion communale, organisée par l’Ile Autonome de Ngazidja avec l’appui financier du Programme Franco-Comorien de Codéveloppement (PFCC). Il devient membre fondateur et Directeur Exécutif du bureau d’étude « Expertise pour le Développement Local (EDL SARL) », avant d’intégrer l’équipe de Ndzuwani-GOLD, en Janvier 2015, au poste de Chargé de mission en développement territorial.